Le mythe de la caverne remis au gôut du jour

Posté par lespritailleur le 28 février 2009

Après ce rappel (voir article ci-dessous) sur ce texte plein de sagesse de Mr Platon il vous sera plus aisé de comprendre mes propos à venir.

J’ai eu une prise de conscience assez puissante ces derniers jours. Force est de constater que la caverne d’hier est devenue les nombreux appareils ultras modernes d’aujourd’hui. Je ne rejette pas leur utilité,loin de là. Je voudrais juste apprendre à en être moins esclave et peut être que vous aussi vous en avez envie.

Pourquoi tenir de tels propos? Je crois que ces appareils électriques: télés, consoles de jeux, ordinateurs, télephones portables dernier cris,  nous détournent de la réalité et constituent au sens figuré, comme au sens propre un véritable écran dans nos vies. Normal, ces produits sont électronniques, donc quoiqu’on en pense, nous écartent du monde du vivant.

Ils prennent de plus en plus de place dans nos vies, nos foyers, nos transports en commun et détournent nos yeux des autres, de ce qui nous entoure. D’une certaine façon ils nous aliènent en coupant les liens du réel, en nous refermant sur nous même. J’exclue de cette liste internet qui est une invention formidable permettant de supprimer purement et simplement toute notion de distance.
Ce que je veux dire, c’est que nous accordons trop d’importance à des produits de consommation non vitaux pour notre survie. Nous en voulons pour rester « branché » (comme si nous étions que de vulgaires machines…), pour être jalousé, pour frimer aussi. Si un jour nous venons à tout posséder (tv, appareil photos, lecteur MP3…), ne vous inquiétez pas, des gens s’occuperons de vous donner « l’envie d’avoir envie », de faire que ce vous possédez soit obsolète, pour vous faire acheter un produit dont vous n’avez même pas besoin…Ah, le système de consommation, quelle belle mécanique…

Seulement, en s’obstinant à posséder ce que nos voisins ont, à acheter tout ce que les publicités nos vantent, nous détournons nos yeux et nos coeurs de la réalité. Nous faisons de la place à des objets inanimés et, manquant d’espace, nous repoussons un peu plus tous les jours les véritables êtres vivants. Du coup, nous traitons les êtres humains comme des machines désuètes. Ça vous choque ce que je dis?
Nous mettons  à la « casse » les SDF, les personnes âgées, les délinquants, les mauvais élèves. A force de voir à la tv des gens beaux, riches et sans problème, voilà le résultat d’abandon qui résulte.
On rejette l’échec. Or il est un des meilleurs apprentissages de la vie.

En se détournant de cette caverne de la modernité, nous garantirons le respect de toute forme de vie. Il est primordial, je crois, d’accorder moins d’importance aux objets de vie fictive qui nous entoure. D’élever notre regard vers ce qui existe réellement, même si nous avons peur de la souffrance, du doute que cela peut engendrer. Cette prise de risque peut vous élever et vous rendre moins esclave de notre monde d’hyper-consommation (pour rappel, si toute la Terre consommait comme un occidentale, il nous faudrait 8 planètes…).
Moi j’ai envie d’essayer, de suivre cette route plus humanisée, respectueuse de la vie qui nous est offerte.

 

Thomas Masson

Une Réponse à “Le mythe de la caverne remis au gôut du jour”

  1. Olivia dit :

    Je suis d’accord et je te suis!!!!
    bravo encore, tout ça est vraiment bien écrit…

Laisser un commentaire

 

Encrage |
LE BLOG DE MAITRE YVES TOLE... |
sitehgeo4 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Dra. Monica Guia
| citoyen
| Petite écologie d'un insect...